Exposition

DHC/ART a le plaisir de présenter une exposition majeure de l’artiste française Valérie Belin.

L’artiste française Valérie Belin réalise des images monumentales, monochromes ou en couleurs hyper-saturées, qui se situent à la croisée de la nature morte, du portrait de studio et de concepts puisés dans la sculpture minimaliste. Sa pratique photographique des vingt dernières années a donné lieu à un corpus d’œuvres qui se démarque par sa capacité de considérer en profondeur la plasticité du médium, en explorant l’artifice et l’illusion ainsi que les notions de collection et de mise en espace.

Adoptant le concept de «tension superficielle» comme fil conducteur commissarial, cette exposition individuelle présentera des images produites dans les années 2000, tout en mettant l’accent sur les travaux les plus récents de l’artiste qui illustrent comment les outils numériques peuvent accroître exponentiellement les possibilités d’intervention chromatique. L’exposition se tiendra au 451 de la rue Saint-Jean et sera accompagnée d’une présentation satellite, au Centre Phi. En tout, l’exposition proposera une cinquantaine de photographies.

Commissaire: Cheryl Sim

Projet soutenu dans le cadre de l’opération FRIMAS 2014, lancé par le Consulat général de France à Québec et l’Institut français.

Biographie

Le travail de Valérie Belin (née en 1965, à Boulogne-Billancourt, en France) a fait l’objet de nombreuses expositions. Une importante rétrospective lui a été consacrée en 2008 et a circulé au Huis Marseille Museum à Amsterdam, à la Maison européenne de la photographie à Paris et au Musée de l’Elysée à Lausanne. Belin a participé à plusieurs expositions collectives, entre autres au Mori Art Museum à Tokyo, au Museum of Modern Art à New York et au Centre Pompidou à Paris. De nombreuses monographies ont été publiées à son sujet, y compris l’ouvrage paru chez Steidl qui accompagnait l’exposition itinérante de 2008 et Valérie Belin, avec un essai de Tobia Bezzola, chez JRP Ringier en 2011. Ses œuvres font partie de nombreuses collections particulières et publiques, entre autres celles du Musée d’art moderne de la ville de Paris, de Kunsthaus Zürich, du Los Angeles County Museum, du Museum of Modern Art de New York et du San Francisco Museum of Modern Art. Belin vit et travaille à Paris.

Image

Valérie Belin
Still life with mirror, 2014
Impression pigmentaire
Avec l’aimable concours de l’artiste et de la Galerie Nathalie Obadia, Paris/Bruxelles

FRIMAS