Drawing
Restraint 9

Un film de Matthew Barney sur une musique originale de Björk

Cinéma Impérial
1432, rue Bleury

26 avril 2007 - 20h00

À propos

«J’envisage le sentier comme un système digestif poursuivant son cycle à rebours, comme une personne tête au cul, ou un serpent queue en bouche.» – Matthew Barney

Qualifié de «cyclone au ralenti» par Jerry Saltz dans le Village Voice, Drawing Restraint 9 est un film solennel mais néanmoins mouvant qui nous embarque à bord d’un baleinier japonais pour un voyage des plus fascinants. Barney et sa partenaire à l’écran Björk, auteure de l’évocatrice bande son, sont des Occidentaux sans noms qui arrivent à bord d’embarcations séparées pour se retrouver unis sur le controversé baleinier Nisshin Maru. Les invités sont soumis à des séances sophistiquées d’essayage de costumes en vue d’une cérémonie du thé. Le vêtement japonais traditionnel et les formalités ritualisées participent souvent à la vision très hermétique et personnelle de Barney, qui imprègne chaque objet, chaque geste et décor du caractère intemporel et figé de la sculpture. Il en résulte souvent une oeuvre de poésie visuelle envoûtante. Une vaste sculpture de vaseline liquide se trouve au coeur du film; elle est moulée, coulée et remodelée sur le pont du navire. Infusé de connaissances et de coutumes marines, de rituels shintoïstes, ainsi que des idiosyncrasies et du symbolisme personnel de l’artiste, ce film majestueux, presque muet, progresse vers un climax opératique de dépeçage, de transfiguration et de renaissance.

Biographie

L’un des artistes visuels les plus en vue de sa génération, Matthew Barney est l’auteur d’une production multimédia – fusions de sculpture, de performance, de design et d’architecture – véhiculant des significations ésotériques assorties d’une immédiateté sensuelle. Particulièrement connu pour sa série tentaculaire de cinq films The Cremaster Cycle, Barney réalise aussi d’athlétiques installations et œuvres filmiques où la notion de genre est malléable, et où, au moyen de références denses et étagées, il est question de mythes, d’histoire, de biologie et de sport. À ses débuts, en 1991, un spectacle d’inspiration Houdini à la Barbara Gladstone Gallery, à New York, présentait un spéculum gynécologique et des vidéos de l’artiste nu escaladant les murs de la galerie à l’aide de broches à glace. Son succès fut instantané.

Jouissant, dans le monde la musique, d’un succès comparable à celui de Barney, dans le monde de l’art, Björk est une artiste de premier plan dont le travail marie la technologie à l’émotion et l’innovation musicale à l’expression brute. Malgré ses ruptures radicales et sa puissance incantatoire, la bande originale de Björk pour Drawing Restraint 9 s’inscrit dans les formes musicales traditionnelles du Japon.

Image

Matthew Barney
Drawing Restraint 9, 2005
Production Still
© 2005 Matthew Barney
Photo: Chris Winget
Courtesy Gladstone Gallery, New York