Exposition

DHC/ART a le plaisir de présenter deux expositions solo simultanées, l’une de la célèbre sculpteure belge Berlinde De Bruyckere, et l’autre, du peintre américain John Currin — deux artistes figuratifs internationaux de premier plan œuvrant dans la tradition virtuose des grands maîtres et qui explorent toujours les paramètres de leurs disciplines respectives tout en les élargissant.

John Currin, l’un des artistes les plus dérangeants et les plus réputés de sa génération, crée des tableaux délicieusement mauvais, pervers, qui enchantent et rebutent tout à la fois. Son art, qui échappe à toute catégorisation, saisit l’instant où la beauté sublime et le grotesque s’équilibrent en une tension féconde. Maniériste irrévérencieux donnant à l’art du portrait contemporain un piquant satirique, John Currin confond et séduit les critiques et le public depuis deux décennies. Son travail se caractérise par une technique méticuleuse, virtuose, et par une adéquation comme on n’en fait plus avec les traditions de la peinture classique — qui s’amalgament avec d’autres modes de représentation tirés de la culture populaire, avec le cinéma, les pin-up et le porno scandinave des années soixante-dix…

AVIS: Les oeuvres présentées au quatrième étage s’adressent à un public adulte averti. Le choix de visiter l’étage est laissé à votre discrétion.

Biographie

John Currin, né à Boulder, au Colorado, en1962, a terminé sa maîtrise en beaux-arts à Yale, en 1986. Parmi ses importantes expositions dans les institutions, mentionnons John Currin: Works on Paper au Art Center de Des Moines, en 2003; et John Currin, au MOCA de Chicago, à la Serpentine Gallery de Londres, et au Whitney Museum of American Art de New York. Il est présent au sein des principales collections muséales, dont celles du MoMA et du Whitney, à New York; de la Tate Gallery, à Londres; et du Centre Georges Pompidou, à Paris. John Currin vit et travaille à New York. Il est représenté par la Gagosian Gallery où il a tenu de nombreuses expositions.

Image

Rachel in Fur, 2003
John Currin
Avec la permission de Gagosian Gallery