Affinités

 

Joan Jonas et Jason Moran

 

Joan Jonas with Jason Moran

Performance-conférence

Théâtre D. B. Clarke
Université Concordia
Pavillon Hall, Campus SGW
1455, boul. de Maisonneuve O.

27 mai 2016 - 19h00

À propos

Joan Jonas with Jason Moran est une performance-conférence composée de projections vidéo, de piano, et d’actions improvisées en direct. Cet événement est organisé en collaboration avec la faculté des beaux-arts de l’Université Concordia. Au cours de la soirée, Jonas et Moran interagiront l’un avec l’autre dans une présentation d’extraits de leurs collaborations des dix dernières années, de la performance The Shape, The Scent, the Feel of Things, de 2005, à leur plus récente oeuvre, They Come to Us without a Word, commandée pour le pavillon américain à la Biennale de Venise en 2015 et actuellement présentée à DHC/ART.

Entrée libre

Cet événement est financé en partie par la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia.

concordia_logo

Biographies

Joan Jonas (née en 1936, New York, États-Unis) est une artiste de renommée internationale dont le travail couvre un large éventail de médias, tels que la vidéo, la performance, l’installation, le son, le texte et la sculpture. Formée en histoire de l’art et en sculpture, Jonas a marqué le mouvement de l’art de performance de la fin des années 1960. Ses expérimentations et ses productions de la fin des années 1960 et du début des années 1970 exercent d’ailleurs encore à ce jour une influence profonde sur le développement de plusieurs types de pratiques artistiques, de la performance à l’art vidéo, en passant par le théâtre et l’art conceptuel. Depuis 1968, sa pratique a exploré les différentes manières de voir, les rythmes des rituels, ainsi que l’autorité des objets et des gestes. Jonas a exposé, projeté et performé son travail dans divers musées, galeries et expositions collectives à travers le monde, tels que la Biennale de Taipei, Documenta 5, 6, 7, 8, 11 et 13, la Biennale de Sydney (2008), la Triennale de Yokohama (2008) et la 28e Biennale de São Paulo. Elle a récemment présenté des expositions solo à Le Plateau et au Jeu de Paume à Paris, au MoMA à New York, à Bergen Kunstall en Norvège, au Musée d’art contemporain de San Diego, au CCA Kitakyushu au Japon, au Musée d’art contemporain de Houston, au HangarBicocca à Milan, au CCA Wattis Institute à San Francisco, au NTU Centre for Contemporary Art à Singapour, ainsi qu’au Pavillon des États-Unis à la 56e édition de la Biennale de Venise.

Le pianiste jazz, compositeur et artiste de la performance Jason Moran est né à Houston, au Texas, en 1975. Il est diplômé de la Manhattan School of Music, où il a étudié avec Jaki Byard. En 2010, il est devenu MacArthur Fellow. Actuellement directeur artistique de la section jazz du Kennedy Center, il enseigne également au New England Conservatory. Il est représenté par Luhring Augustine, à New York, et a présenté ses installations dernièrement à la 56e Biennale de Venise en 2015. Son œuvre, riche et varié, forme et informe les paysages actuel et futur du jazz. Au sein du trio The Bandwagon (avec le batteur Nasheet Waits et le bassiste Tarus Mateen), il a produit une importante discographie, publiée par Blue Note Records. Ses collaborations avec des artistes visuels iconiques sont nombreuses, dont Adrian Piper, Joan Jonas, Glenn Ligon, Stan Douglas, Adam Pendleton, Lorna Simpson, et Kara Walker. Il a réalisé des commandes d’œuvres pour plusieurs institutions importantes, dont le Walker Art Center, le Philadelphia Museum of Art, la Dia Art Foundation, le Whitney Museum of American Art, Jazz at Lincoln Center, et Harlem Stage. jasonmoran.com

Affinités
Une série de performances, de projections et d’échanges

Dans le cadre de l’exposition, DHC/ART et la commissaire invitée Barbara Clausen présenteront Affinités: une série de performances, de projections et d’échanges, un programme d’événements en deux parties, soit du 24 au 27 mai et du 20 juin au 26 août. La série proposera une conférence-performance de Joan Jonas et de Jason Moran, des performances par taisha paggett, Tanya Lukin Linklater et Simone Forti, de même que deux soirées de projections de films et de vidéos, en plus d’un après-midi d’échanges. Bien qu’ils aient des pratiques et des esthétiques qui leur sont propres, les artistes participants partagent avec Jonas son engagement et son «insistance» à lire le monde (ou les mondes) en relation avec les flux du temps, à la fois à l’encontre et à la rencontre de ceux-ci. Appartenant aux champs des arts visuels, de la danse, de la poésie et de la musique, leurs pratiques interdisciplinaires explorent le mouvement, le son et le récit non linéaire dans un esprit avant-gardiste apparenté à celui de Jonas. Leurs démarches respectives reflètent un imaginaire collectif en évolution constante qui fait écho aux divers contextes sociopolitiques dans lesquels nous vivons et qui, aussi, façonne ceux-ci.

Image

Joan Jonas
They Come to Us without a Word II, 2015
Extrait de performance
Photo: Moira Ricci
Avec l’aimable permission de l’artiste