Bill Viola: The Eye of the Heart

Un film par Mark Kidel

Musée des beaux-arts de Montréal
Auditorium Maxwell-Cummings
1379, rue Sherbrooke Ouest

21 novembre 2017 - 19h00

À propos

Dans le cadre de l’exposition Bill Viola: Naissance à rebours, DHC/ART Fondation pour l’art contemporain présente Bill Viola: The Eye of the Heart, un film de Mark Kidel.

Réalisé par le cinéaste primé Mark Kidel, Bill Viola: The Eye of the Heart est un portrait définitif du plus important vidéaste au monde. Depuis 1972, Viola a créé des installations vidéo architecturales, des environnements sonores, des bandes vidéo, des spectacles de musique électronique et des œuvres pour la télévision qui ont été salués par la critique. Ses œuvres éloquentes portent sur des expériences humaines universelles et s’inspirent à la fois de l’art occidental et oriental de même que de la religion et des traditions mystiques.

Bill Viola: The Eye of the Heart présente l’artiste à l’œuvre, des séquences rarement vues, puisées dans ses archives personnelles, et des entrevues en profondeur avec Viola. Le cinéaste Mark Kidel, de Calliope Media, a eu un accès sans précédent à Bill Viola et à ses propres archives durant la réalisation du documentaire.

Dans le film, Viola parle avec passion de sa vie et des influences artistiques qui ont alimenté sa démarche au tout début et en ont fait l’un des véritables pionniers de l’art vidéo. Depuis un souvenir de noyade qui remonte à l’enfance jusqu’à l’exploration artistique et l’activisme politique de ses années à l’université de Syracuse, puis la mort dévastatrice de sa mère, Viola parle candidement de l’interaction entre sa vie et son travail. Puisqu’une bonne part de son œuvre est consacrée aux émotions et aux grandes expériences universelles, le documentaire met en lumière jusqu’à quel point la vie et l’œuvre de Viola sont intimement liées.

Le cinéaste visite le désert californien et la basilique Saint-François à Assise, célèbre pour ses fresques de Giotto, en compagnie de Viola pour discuter de son travail et de ce qui l’inspire. Durant le film, Viola offre des commentaires sur certaines de ses œuvres majeures, comme Room of St. John of the Cross, The Passing et Quintet of the Astonished.

Viola aborde également son processus de création et l’évolution de ses idées. Il montre ses livres de projets. Il parle des messages qui sous-tendent ses œuvres et de ce qui le motive, disant: «Toute mon œuvre concerne la conscience de soi et la caméra est elle-même un instrument qui, en fait, incarne cette conscience de soi.»

Le film est une production de Calliope Media réalisé en association avec ARTE et la BBC.
2004
60 min

Entrée libre

Le film sera présenté dans sa version originale en anglais. Le nombre de places assises est limité; premier arrivé, premier servi.

Événement Facebook

Biographie

Bill Viola est né à New York en 1951 et détient un diplôme de l’université de Syracuse obtenu (1973). Figure de proue dans le champ de l’art vidéo, il crée des installations, des films, des environnements sonores et des œuvres vidéo sur écrans plats pour des concerts, opéras et espaces sacrés depuis plus de quarante ans. Viola a représenté les États-Unis à la Biennale de Venise en 1995. Parmi ses autres expositions individuelles d’importance, mentionnons Bill Viola. Electronic Renaissance, au Palazzo Strozzi à Florence; Bill Viola. Installations, à la Deichtorhallen à Hambourg; Bill Viola. Retrospective au Guggenheim Bilbao (toutes trois en 2017); Bill Viola, au Grand Palais à Paris (2014); Bill Viola, visioni interiori, au Palazzo delle Esposizioni à Rome (2008); Hatsu-Yume (First Dream), au Mori Art Museum à Tokyo (2006); Bill Viola – Visions au ARoS Aarhus Kunstmuseum (2005); The Passions, au J. Paul Getty Museum, à Los Angeles (2003); Bill Viola: A 25-Year Survey, au Whitney Museum of American Art, à New York (1997).

En 2004, Viola a réalisé une vidéo de quatre heures pour la mise en scène de Peter Sellars de Tristan und Isolde de Wagner, présentée à de nombreuses reprises aux États-Unis, au Canada, en Europe et au Japon. Viola a reçu plusieurs récompenses dont le 21e Prix international de Catalogne (2009) et le Praemium Imperiale de la Japan Art Association (2011), et il a été élu membre honoraire de la Royal Academy de Londres en 2017.

Kira Perov est directrice générale du Bill Viola Studio. Travaillant de près avec Bill Viola depuis 1979, elle gère, guide et assiste avec créativité la production de ses œuvres et installations vidéo. Elle dirige toutes les publications de Bill Viola de même qu’elle organise et coordonne les expositions consacrées à son œuvre à travers le monde. Kira Perov détient un baccalauréat en langues et littérature (avec mention) de l’université de Melbourne (1973).

Image

Bill Viola
The Crossing, 1996
Installation vidéo à deux canaux en couleur avec quatre pistes de son
10 min 57 sec
Performeur: Phil Esposito
Avec l’aimable permission de Bill Viola Studio