Exposition

Berlinde De Bruyckere a acquis une stature internationale à la Biennale de Venise de 2003 où elle exposait The Black Horse – la figure monumentale, horriblement déformée, d’un cheval à la peau luisante. Avant cette apparition à Venise, elle avait exposé cinq moulages de chevaux morts grandeur nature, In Flanders Fields, poignante illustration de la Première Guerre mondiale, au Musée des champs de bataille de Flandre, à Ypres, en 2000.

Elle se spécialise dans la sculpture utilisant divers médiums, dont la cire, le bois, la laine, les peaux de chevaux et leurs crins. Ses substitutions cauchemardesques, qu’elles soient humaines ou équines, parlent de souffrance et de vulnérabilité, d’amour et de brutalité. Les formes de cire et d’époxy minutieusement exécutées de Berlinde De Bruyckere — la plupart humaines, mais d’autres animales ou végétales — théâtralisent les marques traumatiques et douloureuses de l’existence et les combats de la vie et de la mort. Elle présentera à DHC/ART des sculptures de chevaux sur échafaudages, une grande vitrine et deux figures de cire.

Commissaire: John Zeppetelli

Biographies

Berlinde De Bruyckere —
Berlinde De Bruyckere
est née à Gand, en Belgique, en 1964. Elle a participé à de nombreuses manifestations internationales, dont la Biennale de Berlin, en 2006, et After Nature, au New Museum de New York, en 2008. Elle est l’objet, cette année, d’une importante exposition intitulée Mysterium Leib: Berlinde De Bruyckere dialogue avec Cranach et Pasolini à la Fondation Moritzburg de Halle, en Allemagne. Elle a tenu plusieurs expositions à sa galerie, Hauser et Wirth, à Zurich, Londres et New York.